Citadelle et sauvegarde mondiale des espèces.

Classé dans : Parcs à thème | 0

Au delà de l’aspect récréatif et controversé de vous promener dans un parc et découvrir des êtres vivants rares et peu connus, les parcs zoologiques comme celui de la Citadelle de Besançon endossent un rôle essentiel dans la sauvegarde mondiale des espèces animales.

A l’heure où les pays d’origines de certaines espèces en danger d’extinction cherchent des solutions adaptées pour préserver leur environnement,  de nombreux animaux sont en voie d’extinction et classés en danger dans la liste rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).

C’est le cas des Lémurs Couronnés, une des 5 espèces de Lémuriens présentes à la Citadelle, dont un premier couple est arrivé en 2011 et vient de fêter un heureux événement.

 

splatsh naissance citadelle

 

Cette espèce est peu commune en Europe, on dénombre 76 adultes et 5 jeunes dans les parcs zoologiques du continent.

A l’état naturel, les Lémurs Couronnés sont exclusivement présents dans la partie Nord de l’île de Madagascar et notamment dans la réserve protégée d’Ankarana. Ils vivent en groupes sociaux, composés de 5-6 individus en moyenne, dans lesquels les femelles sont dominantes. Cette espèce est menacée par la destruction de son habitat en raison de la déforestation, la culture sur brûlis, le creusement des mines de charbon et d’or ainsi que par la chasse.

 

La difficulté des parcs animaliers réside tout d’abord dans le fait de maintenir les espèces en vie, en reproduisant des équivalents de leur habitat d’origine et en leur prodiguant des soins adaptés. Mais également de déplacer les mâles ou les femelles d’un parc à l’autre pour garantir la qualité génétique à leur descendance.

 

Cette mission est confiée à l’EEPprogramme européen d’élevage créé pour la sauvegarde des espèces animales en danger. L’unique coordinateur européen EAZA aidé d’un comité scientifique doit alors garder au minimum 90 % de la variabilité génétique de la population née en captivité, sur 100 ans.

 

D’autres espèces menacées d’extinction se reproduisent chaque année à la Citadelle, voici les deux dernières naissances :

 

Sangliers de Visayas
Sangliers de Visayas.

 

 

 

Nandous de Darwin
Nandous de Darwin.

 

La diversité et la qualité des collections vivantes rassemblées par le Muséum sur le site de la Citadelle de Besançon, au sein du Jardin zoologique, de l’Insectarium, de l’Aquarium et du Noctarium, sont sans équivalent en France.

 

Le Muséum agit, à l’instar de l’une des valeurs de l’UNESCO, dans le but d’ « éduquer pour un développement durable, notamment par le respect de l’environnement et de la biodiversité ».

Plus d’informations sur les lieux et activités : www.citadelle.com .

Laissez un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.